"Nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme." Alain FOKA

Default – 2 Column

4- José Eduardo dos Santos: avec les accords de Bicesse, l’Angola rêve de paix (7&8)

31 mai 1991. A Estoril, station balnéaire portugaise, le président angolais JoséEduardo Dos Santos et le chef de l’Unita (Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola) Jonas Savimbi signent les accords de paix de Bicesse et mettent fin à seize années de guerre civile. Mais pour combien de temps ? Les belligérants respecteront-ils les termes de ces accords ? L’Angola pourra-t-elle profiter durablement de ce premier répit depuis son indépendance ?

3- José Eduardo dos Santos, président d’une Angola déchirée par la guerre civile (5&6)

Arrivé aux affaires au lendemain de la mort du président Agostinho Neto en cette fin d’année 1979, José Eduardo dos Santos est aussitôt confronté à la guerre qui secoue l’Angola. Six jours seulement après sa prise de pouvoir, le régime de Pretoria déclenche une attaque aérienne de grande envergure, avec pour principal objectif la destruction des infrastructures de la ville de Lubango.
À la recherche de solutions diplomatiques, Dos Santos va aussi devoir faire face à Washington qui arme son adversaire, le chef rebelle Jonas Savimbi.

Newsletter Signup

Subscribe to our emailing list and get notified of the top stories on the web.
Scroll to top