"Nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme." Alain FOKA

Documentaires

4. Jacques Foccart

Discret, petit, chauve, d’une élégance soignée mais classique, il n’y a pas d’équivalent dans la Vème République. Jacques Foccart n’a rien du baroudeur que l’on pourrait imaginer du fondateur, du Père de la Françafrique. La Françafrique, cette immense toile qui devait maintenir sous son giron l’Empire, dont avait besoin la France pour redevenir une grande puissance.

3. Jacques Foccart

Discret, petit, chauve, d’une élégance soignée mais classique, il n’y a pas d’équivalent dans la Vème République. Jacques Foccart n’a rien du baroudeur que l’on pourrait imaginer du fondateur, du Père de la Françafrique. La Françafrique, cette immense toile qui devait maintenir sous son giron l’Empire, dont avait besoin la France pour redevenir une grande puissance.

2. Jacques Foccart

Discret, petit, chauve, d’une élégance soignée mais classique, il n’y a pas d’équivalent dans la Vème République. Jacques Foccart n’a rien du baroudeur que l’on pourrait imaginer du fondateur, du Père de la Françafrique. La Françafrique, cette immense toile qui devait maintenir sous son giron l’Empire, dont avait besoin la France pour redevenir une grande puissance.

1. Jacques Foccart

Discret, petit, chauve, d’une élégance soignée mais classique, il n’y a pas d’équivalent dans la Vème République. Jacques Foccart n’a rien du baroudeur que l’on pourrait imaginer du fondateur, du Père de la Françafrique. La Françafrique, cette immense toile qui devait maintenir sous son giron l’Empire, dont avait besoin la France pour redevenir une grande puissance.

2. Tirailleurs sénégalais

Ils sont nombreux les soldats de l’armée coloniale à avoir donné leur vie pour défendre les couleurs du drapeau français. Et il aura fallu bien trop longtemps pour que la République reconnaisse leur sacrifice. Archives d’Afrique vous propose ce week-end de revenir sur le rôle primordial joué par les tirailleurs sénégalais, en particulier lors des deux guerres mondiales.Rediffusion

1. Tirailleurs sénégalais

Ils sont nombreux les soldats de l’armée coloniale à avoir donné leur vie pour défendre les couleurs du drapeau français. Et il aura fallu bien trop longtemps pour que la République reconnaisse leur sacrifice. Archives d’Afrique vous propose ce week-end de revenir sur le rôle primordial joué par les tirailleurs sénégalais, en particulier lors des deux guerres mondiales.Rediffusion

5. Agoudas: l’intégration

Histoire singulière que celle de ces affranchis, de ces arrière-petits-enfants d’esclaves, revenus sur la terre de leurs ancêtres après l’abolition de la traite négrière. Souvent par la porte du non retour à Ouidah que l’on n’était pas censé franchir à rebours.

4. Agoudas: l’ère Agoudas

Histoire singulière que celle de ces affranchis, de ces arrière-petits-enfants d’esclaves, revenus sur la terre de leurs ancêtres après l’abolition de la traite négrière. Souvent par la porte du non retour à Ouidah que l’on n’était pas censé franchir à rebours.

3. Agoudas: l’architecture afro-brésilienne

Histoire singulière que celle de ces affranchis, de ces arrière-petits-enfants d’esclaves, revenus sur la terre de leurs ancêtres après l’abolition de la traite négrière. Souvent par la porte du non retour à Ouidah que l’on n’était pas censé franchir à rebours.

2. Agoudas: les Affranchis, nouveaux maîtres du jeu

Histoire singulière que celle de ces affranchis, de ces arrière-petits-enfants d’esclaves, revenus sur la terre de leurs ancêtres après l’abolition de la traite négrière. Souvent par la porte du non retour à Ouidah que l’on n’était pas censé franchir à rebours.

Scroll to top