Seyni Kountché

Niger

L’autosuffisance alimentaire du Niger était son obsession. C’est d’ailleurs la raison qui va l’amener ce 15 Avril 1974 à renverser le régime du Président Hamani Diori pour prendre les rênes de ce vaste ensemble sahélien de 1 267 000 km2, brûlé dix mois sur douze par le soleil. Pendant une dizaine d’années, il va mener son pays comme on conduit une armée. Pas de rhétorique révolutionnaire, pas d’engagement dans tel ou tel bloc idéologique qui divise le monde dans cette période de Guerre froide. Pas de Mercedes de la sècheresse. Il faut mettre les nigériens au travail, leur apprendre à se passer de l’aide internationale. Une rigueur qui suscite l’admiration de la communauté internationale. Mais est-ce suffisant dans ce territoire où le climat rythme la vie des populations plus que partout ailleurs ?