Félix Houphouët-Boigny

Côte d’Ivoire

Lorsqu’en ce mois d’Août 1960, la France bousculée en Indochine et en Algérie accorde dans la précipitation l’indépendance à son pays, il se demande s’il parviendra à lui donner un visage moderne, à en faire une Nation. L’indépendance pour lui n’était pas une urgence. Pourtant, une fois aux commandes, il va faire de la Côte d’Ivoire la vitrine de l’Afrique de l’Ouest. Un carrefour où se rencontrent toutes les composantes de cette région. Avec un idéal dont il va devenir l’un des chantres dans le monde : la paix.
Avec le vent de démocratie qui souffle sur le continent à partir du début de la décennie 90, le Bélier va connaître quelques difficultés à maintenir le cap. Comme il l’avait promis en bon chef traditionnel Baoulé, il ne verra pas son successeur à la tête de ce pays où son ombre plane encore plusieurs décennies après. Mais l’artisan de la paix qui, en plein embargo avec l’Afrique du Sud de l’apartheid continuait de négocier avec les autorités de Pretoria, aura-t-il réussi à préserver la Côte d’Ivoire du danger qui l’obsédait ?