Dédicace: Alain Foka présente ses «Archives d’Afrique» à Douala

05/02/2011

Restituer l’histoire de l’Afrique
Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme. C’est cette phrase, devenue culte, qui depuis des années motive Alain Foka. Avec elle, le journaliste introduit et conclut chaque jour son émission «Archives d’Afrique» sur Radio France International (RFI).

Pourtant, de nombreuses pages de l’histoire de son peuple, l’Afrique, ont été déchirées, effacées. Et lorsqu’arrive le moment de se regarder dans le miroir, on se rend compte que l’on ne sait pas d’où l’on vient.Très peu d’entre nous maîtrise vraiment l’histoire de nos pays. Je me suis dis alors que modestement je vais contribuer à restituer cette histoire. C’est ainsi que le journaliste rentre dans sa véritable peau d’investigateur. Résultat de ses dix huit années de recherche, ce coffret de 17 CD qui retrace l’histoire de l’Afrique à travers ses grands hommes. Onze chefs d’Etats africains y sont relatés, de Sékou Touré à Ahmadou Ahidjo en passant par Modibo Keita, Hamani Diori, Félix Houphouet Boigny, Jean Bédel Bokassa, Patrice Emery Lumumba, Sylvanus Olympio, François Ngarta Tombalbaye, Fulbert Youlou, Philibert Tsiranana, pour ce premier volume. Un travail d’orfèvre, car l’on s’imagine bien que la collecte des données n’a pas été facile. Aujourd’hui on est obligé d’aller chercher nos archives chez nos anciens colonisateursregrette Alain Foka. Heureusement, j’ai pu, avec le concours des dirigeants de ma chaîne, avoir accès à des archives classées poursuit-il. Par ailleurs le coffret contient des témoignages des acteurs de l’histoire encore vivant, proches ou pas de ces chefs d’Etats.