Alain Foka pour Claude Verlon et Ghislaine Dupont

Ce devait être un moment un moment de partage, de fête, de communion.
Après tant de divisions, de violence, de rapts, d'assassinats, le Mali méritait bien de connaître un instant d'évasion.
C'est pourquoi nous avions choisi Bamako pour ce 20ème anniversaire d'Archives d'Afrique.
Toute la maison RFI était associée à cette opération pour montrer un autre visage du Mali.
Mais encore une fois, les obscurantistes dissimulés derrière des pseudos revendications nationalistes se sont illustrés par leur lâcheté, par leur barbarie.
Ces 20 dernières années, Claude Verlon a été de l'essentiel de nos déplacements en Afrique.
Nous nous souvenons de ce grand professionnel qui nous rassurait lors de nos émissions, et qui faisait partie de ceux qui connaissaient et aimaient vraiment l'Afrique.
Nous avons été touchés, blessés, mais comme le roseau de la fable de la Fontaine, on plie mais on ne rompt pas.
Certes le rendez-vous de l'université est annulé, mais notre détermination à informer reste intacte.
Merci pour vos nombreuses lettres de soutien qui nous confortent dans l'idée que nous formons une famille.
Alain Foka